Accueil » Découvrir » Patrimoine Culturel

Eglise paroissiale St Barthélemy

Mentionnée au cartulaire de Lérins au 12ème siècle.
L’église a été agrandie en 1691. La façade montre encore parfaitement les traces de l’église primitive (porte ancienne murée, murs extérieurs, ancien oculus et clocheton).
Anciennement, l’église possédait un toit en tuiles vernissées (comme à Callian) mais depuis la foudre incendiaire de fin 18ème siècle, des tuiles normales recouvrent cet édifice.
Dernière restauration interne de l’église en 1994.
A l’intérieur, de nombreux objets ou tableaux sont classés au patrimoine des monuments historiques (inscription en 1984 et 1993)

 
 

Chapelle St Barthélemy

En 1630, les pénitents blancs sont priés de quitter l’église paroissiale et obtiennent l’autorisation d’édifier une chapelle à l’emplacement même de la forteresse de Montauroux, dans le cadre d’un bail emphytéotique gracieux.
La construction se fit donc avec les matériaux des murs de l’ancien fort et l’argent des montaurousiens.
Après 99 ans, la chapelle revint donc de droit au marquis de Montauroux qui s’empressa de demander les droits d’occupation des lieux.
Sur demande de l’Evêque, une porte est ouverte côté ouest (tableau électrique actuel) puis s’avérant dangereuse elle fut murée et en 1815, la population nivelle la cour (qui devint aire de battage du blé) et ouvre la porte actuelle qui sert d’entrée.
Au milieu du 19ème siècle, on constate que la chapelle est inscrite au cadastre comme appartenant au Sieur Poulle, député du Var et Président à la Cour d’appel d’Aix. Il fit inscrire cette chapelle au moment de la Révolution de 1848 qui faisait craindre des troubles graves dus à une forte pression populaire anti-cléricale. La chapelle ainsi protégée des désastres, resta cependant inscrite au cadastre dans les biens des successeurs de Mr Poulle : sa fille, son petit-fils, puis Mr Grosselin à qui Christian Dior acheta la propriété. Désireux de rendre à « César ce qui lui appartient »,  C. Dior légua la chapelle à la commune en 1953. La commune fit restaurer la chapelle et celle-ci fut classée au patrimoine des monuments historiques en 1958 grâce à sa particularité : ses murs et sa voûte en berceau sont entièrement recouverts de panneaux de bois peints.
Derrière l’autel, un immense tableau  de St Barthélemy et l’annonciation à la vierge est entouré d’un retable en bois peint datant de 1748.





  
En saison estivale (de juin à mi-septembre) des bénévoles font des permanences pour ouvrir la chapelle à la visite (les  jeudis de 9h30 à 12h30) -

Chapelle St Michel

La chapelle St Michel de Cavaroux de Cuxa est connu bien avant l’an 1040 au cartulaire de Lérins. Tout au long de l’ancien régime, elle servit au culte lors de romérages en l’honneur du St Archange.
A la révolution, elle fut achetée par la famille Truc qui accepta  de la vendre à la municipalité qui s’en défit à son tour en 1887, faute de moyen pour la restaurer.
La chapelle fut alors mis à la vente aux enchères publiques : Mme Merle l’acquérit pour en faire aussitôt don à la Fabrique. Lors de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, elle retomba dans le domaine communal.
La chapelle est quelques fois ouverte à la visite, notamment lors des journées du patrimoine car elle possède un cul de four dans le plus pur art roman
 
   
 

Les fontaines

"A la claire fontaine, m'en allant promener..."

Qui nous chantera les fontaines de Montauroux, dont le doux murmure berce les heures chaudes de l'été ?

Elles ont leur histoire, qui se confond avec l'histoire même de notre village.

Ecoutons-les...


Un dépliant est à la disposition des visiteurs à l'office de tourisme, expliquant  l’amenée de l’eau dans notre village


  
 

les lavoirs


 

 


Les ruelles et placettes


     

Quelques vestiges...

L’aqueduc nommé canal de la Fontaine a été construit vers la fin du moyen âge pour amener l’eau de la source Mailla,  jusqu’à la fontaine publique la plus proche du village. L'eau pour franchir le vallon de Mailla passait sur une arche et coulait ensuite sur une tuile vernissée dans un aqueduc voûté . Celui-ci avait 450 mètres de long. Plusieurs lavoirs et fontaines ont été successivement construits et déplacés sur son parcours dans le but de rapprocher l'eau des habitations. Le dernier lavoir en date a été construit en 1834. Sur le même site, au lieu-dit Font Neuve, dans le vallon de Mailla, sur l'ancien chemin allant de Montauroux à Mons, existent toujours un lavoir datant de 1756 ainsi qu'un abreuvoir plus ancien.

 
 

Mise en eau de l'abreuvoir avec la source Mailla :
http://www.dailymotion.com/video/xsqkz4_mailla-024_webcam

Lavoir Font Neuve :
http://www.dailymotion.com/video/xsql29_mailla-025_webcam

Pour les passionnés et férus d'Histoire, de Patrimoine, ...

http://www.aserp-montauroux.fr

Création de sites Internet